Des infos, des idées, un métier.

L'actualité

Prime pour les étudiants en 2ème cycle des études médicales, odontologiques et pharmaceutiques 1ère, 2ème et 3ème années mobilisés pour lutter contre le Covid-19 (18/06/2020)

L’exécutif régional a décidé d’apporter un soutien financier aux étudiants des formations médicales (médecine, odontologie et pharmacie), participant aux soins des patients et à la gestion de l’épidémie de Covid-19. La mobilisation de ces étudiants est en effet essentielle face à l’intensification de cette épidémie sur le territoire régional. L’exécutif régional est engagé depuis plusieurs années dans une démarche d’aménagement solidaire des territoires en matière d’accès aux soins, avec une palette de dispositifs opérationnels, d’aides et d’outils, déclinés dans un cadre d’intervention régional « Kit Lutte contre les déserts médicaux ».

Cette mesure exceptionnelle, qui s’inscrit dans la continuité de cette politique d’accès aux soins pour tous, pourra être renouvelée en fonction de l’évolution de l’épidémie. A cet effet, l’exécutif régional a proposé de mobiliser 400 000 € pour permettre le financement d’une prime exceptionnelle régionale plafonnée à 200 € par mois, aux étudiants de 1ère, 2ème et 3ème année du 2ème cycle des études médicales, odontologiques et pharmaceutiques mobilisés par leur centre hospitalier universitaire de rattachement dans la gestion de l’épidémie de Covid-19, dans la limite des crédits alloués au dispositif.

Afin d’encadrer la mise en oeuvre de cette prime, une convention de partenariat est passée entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Assistance publique – hôpitaux de Marseille et le Centre hospitalier universitaire de Nice. Un cadre d’intervention précise les modalités de versement de cette aide, qui est effective depuis le mois de mars 2020 et qui pourra être renouvelée en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Ces deux mesures exceptionnelles s’inscrivent dans le cadre de la loi du 23 mars 2020 d`urgence pour faire face à l`épidémie de Covid-19 et de l’instruction des ministères en charge de la Santé et de l’Enseignement supérieur relative aux aménagements des modalités de formation pour les étudiants en santé.

Source : maregionsud.fr