Des infos, des idées, un métier.

Résultats128
Affiner la recherche
Thème
Voir aussi l'agenda
3 dispositifs d’urgence lancés pour accélérer le recrutement des jeunes de la Région Sud
500 jeunes en entreprise - 1 million d’€
Une aide forfaitaire de 2 000€ aux chefs d’entreprises qui emploient un jeune de moins de 26 ans en CDI ou en CDD de plus de 6 mois et à temps plein, à compter du 1er avril, et sorti du système scolaire ou d’une formation professionnelle en 2020 ou 2021. 500 entreprises ciblées.

500 jeunes en stage - 500 000€
Une aide de 200€ par mois aux entreprises et associations qui embauchent des jeunes en stage de 2 à 6 mois rémunéré, à compter du 1er avril.

500 jeunes en job étudiant - 500 000€
Une aide de 600 à 1 300 euros à l’entreprise ou l’association qui emploie un étudiant boursier à compter du 1er avril pour un contrat de travail d’une durée minimum de 10h par mois.

! 2 000 apprentis qui sont actuellement sans contrat en entreprise et ne voient pas leur année d’apprentissage validée : ils bénéficieront en priorité d’une formation qualifiante professionnelle de la Région.

Ces dispositifs, qui seront votés à l’Assemblée Plénière du 23 avril prochain doivent notamment permettre d’anticiper, à court terme, les difficultés rencontrées d’une part par les agriculteurs ayant du mal à recruter des saisonniers en vue des prochaines récoltes, d’autre part par les professionnels du tourisme pour la saison à venir avec des emplois salariés qui varient entre 82 000 en période basse (octobre/novembre) et jusqu’à plus de 160 000 en période estivale.

Source : maregionsud.fr
La Région Sud lance trois dispositifs régionaux d`urgence pour l`emploi des jeunes
Région Sud

Le Conseil régional Sud Provence-Alpes-Côte d`Azur lance trois nouveaux dispositifs d`urgence pour accélérer le recrutement des jeunes.
Chaque année la Région investit un tiers de son budget pour la jeunesse, soit 765 millions d’€. Depuis octobre 2020, elle a mis en place un plan de bataille concret pour les aider. En complément du Plan national « 1 jeune, 1 solution », elle a construit un plan de reconquête pour l’emploi et la formation des jeunes de 10 millions d’€, encourageant ainsi les entreprises au recrutement des jeunes, à l`accompagnement des demandeurs d`emplois et à l`orientation.

Le Conseil régional débloque 2 millions d`€ afin de lancer 3 outils en complément du Plan national, permettant ainsi d`encourager les entreprises à embaucher des jeunes en stage ou en emploi :

- 500 jeunes en entreprise - 1 million d`€ : Aide forfaitaire de 2 000€ aux chefs d`entreprises qui emploient un jeune de moins de 26 ans en CDI ou en CDD de plus de 6 mois et à temps plein, à compter du 1er avril, et sorti du système scolaire ou d`une formation professionnelle en 2020 ou 2021. 500 entreprises ciblées.
Objectif : soutenir tous les étudiants en fin d’étude à la recherche de leur premier emploi.

- 500 jeunes en stage - 500 000 € : Aide de 200€ par mois aux entreprises et associations qui embauchent des jeunes en stage de 2 à 6 mois rémunéré, à compter du 1er avril.
Objectif : soutenir tous les étudiants à la recherche d`un stage pour valider leur année.

- 500 jeunes en job étudiant - 500 000 € : Aide de 600 à 1 300 euros à l`entreprise ou l`association qui emploie un étudiant boursier à compter du 1er avril pour un contrat de travail d`une durée minimum de 10h par mois.
Objectif : soutenir tous les étudiants à la recherche d’un job étudiant pour sortir de cette précarité financière.

En outre, 2 000 apprentis qui sont actuellement sans contrat en entreprise et ne voient pas leur année d`apprentissage validée, bénéficieront en priorité d`une formation qualifiante professionnelle de la Région.
Ces dispositifs seront votés en Assemblée plénière le 23 avril 2021.

Consultez l`article du site web de la Région Sud sur le sujet.

Source : Conseil régional Provence-Alpes-Côte d`Azur

Les nouveaux modèles de Cerfa pour les contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont en ligne
Les nouveaux formulaires Cerfa pour les contrats d’apprentissage et les contrats de professionnalisation ont été mis en ligne sur le site du service public fin février 2021. Ils tiennent compte des ajustements apportés par la loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018.

Pour le contrat d’apprentissage, le Cerfa n°10103*08 et s’accompagne d’une notice.

Pour le contrat de professionnalisation, le Cerfa n°12434*03, également assorti d’une notice.

Source : travail-emploi.gouv.fr
1 jeune 1 solution : 0 801 010 808 le numéro pour aider les jeunes à trouver leur solution
En complément de la plateforme 1jeune1solution.gouv.fr, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion met en place le numéro vert 0 801 010 808, accessible du lundi au vendredi, de 8h à 17h afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter.

Source : travail-emploi.gouv.fr
Télétravail en période de COVID-19
- La mise en place du télétravail est-elle une obligation pour l’entreprise ?
- Quelles sont les règles applicables en ce qui concerne le dialogue social et la mise en place du télétravail ?
- Mon employeur peut-il m’imposer le télétravail ?
- Mon employeur peut-il me refuser le télétravail ?
- Un salarié isolé peut-il rejoindre son lieu de travail de manière exceptionnelle ?
- Puis-je continuer mon stage en télétravail ?
- Puis-je continuer mon apprentissage en télétravail ?
- Puis-je choisir mes jours télétravaillés ?
- Peut-on m’obliger à poser des congés payés et télétravailler en même temps ?
- Puis-je être au même moment en activité partielle et en télétravail ?
- Où puis-je trouver des conseils sur la mise en œuvre du télétravail ?
- En télétravail, dois-je respecter des horaires de travail ?
- En télétravail, ai-je droit à des temps de repos et moments de déconnexion ?
- Y a-t-il des limites aux moyens que peut utiliser mon employeur pour contrôler le travail à distance de ses salariés (logiciels de surveillance sur les ordinateurs professionnels, webcams, appels réguliers) ?
- Dois-je garantir à mon employeur un espace de travail dédié pour télétravailler (superficie, bureau, etc.) ?
- En télétravail, suis-je obligé d’utiliser mon ordinateur personnel ?
- Si mon employeur ne peut pas me fournir l’accès à mes mails et données professionnelles (accès VPN), peut-il me refuser le télétravail ?
- Les télétravailleurs bénéficient-ils des titres restaurants ?
- Les salariés bénéficient-ils de la prise en charge mensuelle de leur titre de transport par leur employeur lorsqu’ils télétravaillent à domicile durant tout le mois ?
- Suis-je couvert en cas d’accident pendant mon télétravail ?
- Je suis travailleur frontalier en Allemagne, au Luxembourg et en Suisse. Puis-je bénéficier du télétravail ?
- Je suis travailleur frontalier en Allemagne, au Luxembourg et en Suisse. Est-ce que ma couverture de sécurité sociale sera affectée par une hausse du temps passé en télétravail en France ?

Toutes les réponses ICI

Source : travail-emploi.gouv.fr