Des infos, des idées, un métier.

Résultats79
Affiner la recherche
Thème
Voir tout l'agenda
Apprentissage : Les 5 étapes à suivre pour entrer en apprentissage
Étape 1 : Je m’informe sur les métiers qui me plaisent pour faire mon choix :
- poussez la porte des entreprises : si un métier vous intéresse et que vous connaissez quelqu’un qui l’exerce, posez-lui des questions ;
- faites des recherches sur Internet, de nombreuses vidéos et fiches métier existent.
- Exemples de sites internet : onisep.fr ; monorientationenligne.fr ; choisirlartisanat.fr ; etc. ;
- parlez-en avec vos parents, vos amis ;
! toutes les ressources sont utiles !

Étape 2 : Je me renseigne sur les diplômes ou les titres professionnels accessibles en contrat d’apprentissage pour le métier que j’ai choisi :
- rendez visite aux professionnels de l’orientation près de chez vous : centres d’information et d’orientation (CIO), missions locales, etc. ;
- écrivez aux établissements de formation, allez à leurs portes ouvertes, essayez de rencontrer d’anciens élèves ;
- rendez-vous dans des salons et forums dédiés à l’alternance.

Étape 3 : Je trouve un organisme de formation et je m’y pré-inscris :
Quelques critères à avoir en tête pour choisir mon organisme de formation :
- mon lieu de résidence ;
- la réputation de l’organisme de formation (Centre de Formation d’Apprentis – CFA – ou autres) ;
- le coût du matériel nécessaire (ex. : BTS hôtellerie-restauration) ;
- les aides existantes.
! Une fois votre choix fait, vous pouvez effectuer votre pré-inscription entre le mois de mars et le mois de mai !

Étape 4 : Je trouve un employeur et signe un contrat d’apprentissage
vous pouvez :
- vous rendre sur des salons et des forums de recrutement ;
- vous renseigner auprès des chambres consulaires : chambres de commerce et d’industrie (CCI), chambres des métiers ou chambres d’agriculture ;
- vous rapprocher du club des anciens élèves de l’organisme de formation que vous souhaitez intégrer ;
- consulter les sites internet d’offres d’emploi, par exemple : des entreprises qui vous intéressent, des branches professionnelles, Pôle emploi, des sites spécialisés des conseils régionaux.
! demander de l’aide à votre famille et à vos amis !

Étape 5 : Je m’inscris dans l’organisme de formation
De juin à septembre vous pouvez vous inscrire dans l’organisme de formation et ainsi débuter les cours dès le début de l’année scolaire.
À noter : la période d’apprentissage en entreprise peut commencer dans les trois mois avant ou après le début de la formation au Centre de Formation d’Apprentis – CFA.

Source : le Code du travail numérique
Apprentissage : Peut-on entrer en apprentissage après la classe de troisième ?
Oui. Si vous êtes en 3e, vous pouvez décider de poursuivre votre formation en apprentissage après le collège.

Vous pouvez choisir de signer un contrat d`apprentissage en préparant :
- un certificat d`aptitude professionnelle (CAP) en 2 ans
- ou un bac professionnel (bac pro) en 3 ans.

Si vous avez terminé votre classe de 3e, vous devez avoir au moins 15 ans dans l`année civile. Sinon, vous devez avoir au moins 16 ans.

Vous devez trouver un employeur avec qui vous signez un contrat d`apprentissage. Vous devez ensuite être accepté dans un centre de formation d`apprentis (CFA).

Pendant votre apprentissage, vous alternez des périodes dans les locaux de votre employeur et des périodes de formation en CFA.

Le diplôme préparé en apprentissage est identique à celui préparé par la voie scolaire classique. Vous étudiez les mêmes programmes, passez l`examen dans les mêmes conditions et obtenez le même niveau de qualification.

À savoir :le jeune apprenti de moins de 18 ans peut, selon les cas, bénéficier de l`allocation de rentrée scolaire (ARS).

Source : le Code du travail numérique
CPF - La Caisse des Dépôts, gestionnaire de " Mon compte formation "
La Caisse des Dépôts assure désormais :
- La sécurité des données et des transactions
- La prévention des risques de fraude
- Le contrôle de la qualité des organismes et des formations
- Les conditions générales d’utilisation, le cadre contractuel engageant toutes les parties prenantes de l’usager à l’organisme de formation

Mon compte formation en chiffres :
- 34 millions de comptes personnels de formation
- 2,23 millions de formations validées depuis 2015
- 10 000 organismes de formation concernés
- 751 000 téléchargements au 31 décembre 2019 (en 1 mois et 10 jours après le lancement)
- En moyenne 17 000 téléchargements par jour depuis le lancement (entre le 21 novembre 2019 et mi-janvier 2020)

Plus d`informations sur le site caissedesdepots.fr
CPF : Employeurs publics, les droits formation des agents
Depuis le 1er janvier 2017, les agents publics acquièrent et peuvent utiliser leurs droits acquis au titre du Compte Personnel de formation.

Alimentation des droits formations
Le Compte Formation des agents publics, titulaires et agents contractuels, est comptabilisé en heures. Il regroupe :
1 - Les heures formation acquises depuis le 1er janvier 2017 : le compteur des agents publics (titulaires et contractuels) est automatiquement crédité chaque année via votre déclaration DADS, sans que vous n’ayez à initier de démarche complémentaire.
2 - Les heures DIF acquises au 31 décembre 2016 : pour les agents titulaires, les données du RAFP ont permis de récupérer ces droits DIF et pour les agents contractuels, vous pouviez déclarer en tant qu’employeur public ces droits sur le portail E-Services de la Caisse des Dépôts jusqu’au 15 octobre 2018.

Ces heures DIF ont été automatiquement converties en heures CPF et sont visibles sur le compte des agents depuis mi-novembre 2018.
- Si vous n’avez pas procédé à cette déclaration pour vos agents contractuels, veuillez vous référer aux instructions du point "reprise des heures DIF pour les agents publics".
- Si les droits formation des agents nécessitent une mise à jour, vous pouvez effectuer une demande de régularisation.

Décrémentation
Lorsque l’un des agents a suivi une formation en mobilisant ses droits formation, vous devez déduire les droits utilisés sur l’espace gestionnaire ouvert aux employeurs publics.
Attention ! La fonctionnalité proposée sur le portail E-Service est exclusivement réservée au dépôt de fichier de décrémentation et vous ne devez en aucun cas l’utiliser pour déposer des fichiers de reprise des heures DIF (cette opération n’est plus autorisée depuis le 15/10/2018).

Reprise des heures DIF pour les agents publics
La campagne de déclaration d’heures DIF s’est achevée le 15 octobre 2018. Les droits DIF déclarés sont transformés en droits formation depuis le 15 novembre 2018. Cette campagne concernait les agents de droit public qui n`ont pas bénéficié de la pré-alimentation par la Caisse des dépôts, à savoir :
- les agents contractuels de droit public actifs au 31/12/2016
- les agents titulaires dont la durée hebdomadaire de travail est inférieure à 28 heures
- les agents titulaires sans régime indemnitaire (qui ne cotisent pas au RAFP)
- les agents titulaires de statut local dans une collectivité d`outre-mer
- les agents titulaires en position de disponibilité ou hors cadre au 31 décembre 2016
Attention ! Si en tant qu’employeur public, vous n’avez pas procédé à cette déclaration, il n’est plus possible de déclarer les soldes DIF sur les compteurs CPF des agents publics. Le compteur CPF ne sera décrémenté qu’à partir du moment où l’agent aura totalement épuisé ses droits DIF. Ce décompte des droits DIF non déclarés est réalisé par vos soins en interne, indépendamment de l’espace gestionnaire Mon Compte Formation.

Régularisation des droits
Si les droits formation des agents publics nécessitent une mise à jour, vous pouvez effectuer une demande de régularisation.

Comment faire ?
Votre déclaration annuelle des données sociales (DADS) est erronée pour l`un des agents ? Pour effectuer une demande de régularisation des comptes formation de vos agents, vous devez compléter l`attestation ci-dessous et la transmettre par courriel.
1- Téléchargez la Demande de régularisation des droits des agents publics
2- Transmettez la demande : Adressez le formulaire dûment rempli par courriel en cliquant ICI

L`attestation doit obligatoirement :
• comporter le nom du signataire,
• être signée par l`employeur
• et avoir le tampon ou cachet de la structure

Une fois la mise à jour des droits CPF effectuée, un courriel de confirmation vous sera adressé. Les droits du salarié(e) seront mis à jour dans l`espace sécurisé du site du compte activité. Toute demande incomplète est susceptible d`être rejetée.

Source : moncompteformation.gouv.fr
Le CPF de transition : comment ça marche ?
Le projet de transition professionnelle est une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation, permettant aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet.Il se substitue à l’ancien Congé individuel de formation (CIF) supprimé depuis le 1er janvier 2019.

Pour bénéficier d’un CPF de transition, des conditions d’ancienneté s’appliquent :
- Vous avez exercé en CDI depuis au moins 2 ans consécutifs ou non, dont 1 an dans la même entreprise, quelle que soit la nature des contrats successifs alors Oui vous êtes éligible au dispositif CPF de transition
- Vous disposez d’un CDD d’au moins 2 ans, consécutifs ou non, quelle que soit la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années dont 4 mois en CDD au cours des 12 derniers mois alors Oui vous êtes éligible au dispositif CPF de transition

Comment formuler ma demande de CPF de transition ?
1 - Vous devez formuler votre demande de CPF de transition auprès de l’Association Transition pro de votre région (Commission paritaire interprofessionnelle régionale).
2 - L’Association Transition pro vérifie que vous remplissez les conditions d’éligibilité et évalue la prise en charge de votre rémunération.
3 - Si l’Association Transition pro valide votre dossier, vous pourrez bénéficier d’un CPF de transition :
- L’Association Transition pro assure votre rémunération et la prise en charge des frais annexes ;
- La Caisse des dépôts procédera à la mobilisation des droits inscrits sur votre CPF ;
- L’Association Transition pro paie l’Organisme de Formation pour la prestation réalisée.

Mon employeur peut-il refuser mon projet ?
Votre employeur dispose de trente jours pour formuler une réponse à votre demande.
Il ne peut pas refuser votre projet de transition professionnelle : il peut seulement différer le bénéfice de votre congé de transition professionnelle de 9 mois maximum. Ce report doit être motivé.

Quelles sont mes obligations vis-à-vis de mon employeur ?
Pour bénéficier d’un projet de transition professionnelle, vous devez demander une autorisation de congé spécifique à votre employeur. Vous êtes tenu à un délai de prévenance vis-à-vis de ce dernier :
- 120 jours avant le début de la formation si celle-ci dure 6 mois ou plus,
- 60 jours si votre formation dure moins de 6 mois.

Quelle est la durée d’un projet de transition professionnelle ?
La durée du projet de transition professionnelle correspond à la durée de l`action de formation.
La durée du projet de transition professionnelle ne peut être imputée sur la durée du congé payé annuel.
Ce projet est assimilé à une période de travail :
- Pour la détermination des droits des intéressés en matière de congé payé annuel ;
- A l`égard des droits que le salarié tient de son ancienneté dans l`entreprise.

Comment financer ma formation ?
Les frais pédagogiques et de validation sont pris en charge par les Associations transition pro.

Mes droits CPF sont-ils mobilisés dans le cadre d’un CPF de transition ?
Les droits CPF sont mobilisés prioritairement dans le cadre d’un CPF de transition (à hauteur du coût de la formation).

Ma rémunération sera-t-elle assurée ? Par quel organisme ?
Depuis le 1er janvier 2020, les commissions paritaires interprofessionnelles (Associations transition pro) sont chargées de prendre en charge financièrement les projets de transition professionnelle.

Vous êtes en CDI : Lorsque la formation est réalisée sur le temps de travail, vous pouvez bénéficier d’une rémunération, dès lors que vous avez obtenu l’accord de la commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR). Cette rémunération est conditionnée à votre assiduité à la formation ou au stage demandés pour obtenir la certification visée.
- Dans les entreprises de 50 salariés ou plus, la rémunération et les cotisations sociales légales et conventionnelles vous sont versées directement par votre employeur, qui sera ensuite remboursé par la CPIR.
- Dans les entreprises de moins de 50 salariés et les particuliers employeurs, votre rémunération est versée directement par la CPIR.

Vous êtes en CDD : Vous bénéficiez d’une rémunération. Celle-ci est versée par les CPIR à partir du 1er janvier 2020, dans les mêmes conditions que les dispositions prévues pour le Congé individuel de formation CDD. Dans ce cas, vous devez effectuer une demande de prise en charge de votre projet de transition professionnelle à la commission paritaire interprofessionnelle régionale agréée sur son lieu de résidence principale ou de son lieu de travail.

Source : moncompteformation.gouv.fr